Travailler avec une fibromyalgie, handicap invisible

Travailler avec une fibromyalgie ou avec un(e) collègue atteint(e) de fibromyalgie

Notre partenaire Talenteo poursuit sa série « travailler avec un collègue en situation de handicap » et aborde cette fois-ci le fait de travailler avec une fibromyalgie. Quel est ce handicap ? Quelle part de la population en est atteinte ? Comment se traduit-il dans le milieu professionnel ? Zoom sur ce handicap invisible.

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un ensemble de symptômes tels que les rhumatismes, qui peuvent provoquer une grande douleur, ainsi qu’une forte fatigue ou des troubles du sommeil. La douleur, qui est l’un des principaux troubles de cette maladie, peut toucher différentes zones du corps comme la région de la colonne vertébrale, des pressions au niveau des articulations principales aux épaules, aux coudes ou aux genoux.

Cette maladie touche 2% de la population française dont majoritairement les femmes âgées de 40 à 60 ans. Elle peut cependant, se déclarer pendant l’adolescence.

La fibromyalgie n’a pas forcément d’événement déclencheur physique. Elle peut être déclenchée par une chute, un coup du lapin mais aussi par un choc affectif ou un fort stress. Attention, elle ne s’apparente pas pour autant à la dépression ! En effet, les personnes malades n’ont pas de troubles de l’humeur. Aujourd’hui, les causes de la fibromyalgie ne sont pas encore toutes connues mais on reconnait quand même la responsabilité des perturbations du sommeil.

Cette maladie peut évoluer sur plusieurs années mais de manière différente en fonction des personnes atteintes.

La vie au quotidien. La maladie étant encore peu connue et les diagnostiques longs à être posés, les personnes malades peuvent être amenées à se décourager dans le temps et à arrêter de consulter un médecin. De plus, une fois la reconnaissance de la pathologie faite, le traitement n’est pas toujours adapté dès la première fois, ce qui peut accentuer les douleurs et les sensations de fatigue.

L’autonomie. Les activités physiques, qu’elles soient de nature sportive ou dans les gestes de tous les jours peuvent diminuer avec le temps. Mais attention ! Cela ne veut pas dire que les personnes ayant une fibromyalgie sont susceptibles de devenir paralysées. La fibromyalgie en tant que telle n’entraîne pas non plus de contrainte de se déplacer en fauteuil roulant. De même cette maladie ne cause pas de perte des capacités intellectuelles.

Qui sont les personnalités concernées par ce handicap ?

De nombreuses personnalités sont atteintes de fibromyalgie, parmi elles nous pouvons citer :

5 astuces pour travailler avec une fibromyalgie ou avec une personne atteinte de fibromyalgie !

Dans un premier temps, il est essentiel pour les personnes malades de se reposer et de penser à elles. Veillez donc à les laisser se reposer pendant leur temps de pause. Mais faites attention aussi à ce que votre collègue ne se renferme pas sur lui-même et qu’il ne s’isole pas des autres.

La fibromyalgie peut amener certaines personnes à perdre une partie de leurs capacités physiques, n’hésitez pas à proposer votre aide pour le port de charges lourdes.

Laissez votre collègue organiser ses journées au jour le jour. En effet, les effets de la maladie ne sont pas ressentis de la même manière tous les jours. Les personnes ne peuvent donc parfois pas respecter le planning initial et doivent adapter leurs missions chaque jour.

Réduire le stress peut aider un collègue malade à réduire les symptômes tels que la douleur ou la fatigue. Comme pour tous les salariés, un environnement convivial et des temps de pause et « d’activités » sont bénéfiques pour leur santé.

Garder une attitude positive est LE conseil le plus important ! Elle permettra à votre collègue d’adopter la même attitude et également l’envie de garder son emploi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!